À la veille de Noël, la disparition soudaine du docteur Lawrence provoque une onde de choc dans l’institution psychiatrique où il exerce. Le directeur, le docteur Green, veut éviter que la nouvelle devienne publique, car l’hôpital a été récemment au centre d’un scandale. Il entreprend alors de questionner Michael, un jeune homme en traitement qui est le dernier à avoir vu le médecin. Malgré l’avertissement de l’infirmière en chef qui connaît mieux que quiconque le patient, celui-ci entraîne Green dans un jeu psychologique qui le trouble profondément.

Adaptation de la pièce de théâtre de Nicolas Billon, « La Chanson de l’éléphant » est un bras de fer psychologique entre deux hommes marqués par leurs vies tragiques. L’interprétation de Xavier Dolan est ici saisissante, insolente en retenue, fragile, impertinente. Thriller psychiatrique qui, de fausses pistes en fausses pistes, jongle avec la séduction. Un jeu du chat et de la souris à la structure parfaite où mensonges calculés et chemins oubliés de la mémoire se confondent. De nouveau, un grand film avec Xavier Dolan, au charme pervers et aux interprètes de très haut niveau. Troublant.