Martha est lesbienne et vit dans une solitude pesante. Sa sœur Shannon, accro au sexe, sort d’une relation longue et a rarement pris de bonnes décisions dans sa vie amoureuse… Toutes les deux reviennent à Fresno, en Californie, pour devenir femmes de chambres dans un hôtel. Après avoir accidentellement tué un client, ces deux sœurs que tout oppose n’ont qu’une obsession : se débarrasser du corps…

C’est la comédie américaine lesbienne de l’année ! On la doit à une habituée du genre, la réalisatrice ouvertement homo Jamie Babbit, épaulée par son épouse et scénariste à succès Karey Dornetto (« Portlandia », « Arrested Development », « The New Normal »). Résultat : des dialogues tordants et un film dans lequel on ne s’ennuie pas une seule seconde. Natasha Lyonne (Nicky de « Orange Is the New Black ») recherche désespérément une petite amie, Aubrey Plaza (« Parks and Recreation ») est une prof de krav-maga lesbienne, Fred Armisen (« Portlandia ») un gérant de pompes funèbres complètement loufoque… Le casting idéal.

Jamie Babbit a fait ses débuts de réalisatrice avec « But I’m A Cheerleader », en 1999, déjà avec Natasha Lyonne, avant de réaliser des épisodes pour de nombreuses séries télévisées dont « United States of Tara », « Looking », « Nip/Tuck » ou encore « The L Word ». Elle est également réputée pour son « Itty Bitty Titty Committee », sorti en 2007 et nominé aux Teddy Awards, dans lequel Melonie Diaz incarne une jeune femme qui s’engage dans un groupe de féministes radicales. Jamie Babbit, 45 ans, vit aujourd’hui à Los Angeles.