En 2011, la révolutionnaire américano-syrienne Amina Arraf entame une relation amoureuse en ligne avec une Montréalaise, avant de lancer un blog au nom provocateur, « A Gay Girl in Damascus » (« Une lesbienne à Damas »). Alors que la révolution syrienne est en marche, le succès du blog est fulgurant. Le kidnapping d’Amina va déclencher une mobilisation internationale pour la faire libérer. Tel un polar impliquant les services secrets et de grands médias internationaux, ce documentaire nous conduit de San Francisco à Istanbul, de Washington à Tel Aviv en passant par Beyrouth, à la rencontre des personnes qui ont joué un rôle clé dans cette histoire hors norme. La réalisatrice canadienne Sophie Deraspe, qui a effectué un remarquable travail d’enquête et de mise en scène, livre un passionnant décryptage de ce dérapage médiatique sans précédent.

Directrice photo et réalisatrice, Sophie Deraspe a fait plusieurs incursions dans le documentaire avant de diriger un premier long métrage de fiction, « Rechercher Victor Pellerin » (2006), suivi, en 2009, d’un second, « Les signes vitaux ». Tous deux ont été primés dans plusieurs festivals internationaux. Dans la foulée de son documentaire « Le Profil Amina », Sophie prépare la sortie d’un troisième long métrage de fiction, « Les Loups ».