Après avoir traversé le monde de la nuit pour, entre autres, le journal Libération, Éric Dahan livre un docu-fiction inclassable et détonnant. Parti des gens qu’il a côtoyés, de leurs angoisses, de leurs aspirations et de leurs idéaux, ce sont leurs voix si uniques qui lui ont donné l’envie de pasticher le « cinéma conversationnel », de Marguerite Duras aux vidéos-art, de la scène de bar de « The Shining » au Rohmer des années 80 avec en point d’orgue un hommage à Paul Morrissey, auteur des « Flesh », « Heat » et « Trash ». Commencée comme une comédie à la française qui bascule à la fin dans l’underground new-yorkais, « So Long Mr. Monore », est la rencontre entre Andy Warhol qui débarque à Paris au début des années 80 et Éric Dahan qui s’amuse de l’héritage laissé à nos sociétés par la pop-culture.

Séance suivie d’un débat avec Éric Dahan.