Attraction, séduction, amour… Un flirt d’été entre Naomi, 16 ans, qui habite dans un quartier aisé d’Amsterdam, et Fama, 16 ans également, jeune fille arabe qui vit dans le quartier populaire de la ville. Inspiré de l’essai « Les Fragments d’un discours amoureux », de Roland Barthes, « Nude Area » est une vraie performance esthétique et conceptuelle. On est scotché devant la beauté des images et des actrices, devant ce récit sans parole mais pas sans rebondissements.

Urszula Antoniak a étudié la production audiovisuelle à la Polish Film Academy, puis la réalisation à la Dutch Film and TV Academy. La cinéaste néerlando-polonaise avait été encensée pour son premier long métrage, « Nothing Personal », qui lui avait valu quatre Golden Claves au festival du cinéma néerlandais d’Utrecht en 2009. En 2011, « Code Blue » avait même été présenté à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes. « Nude Area » est son troisième film.