Royaume-Uni, 80', Fiction, VOSTF

Maggie Baptiste est une jeune antillaise britannique comme les autres : elle regarde la télévision en famille, accompagne ses amis à la piscine, sort en club. Pourtant, le rappel constant de l’histoire que ses proches et elle partagent, celle de la communauté noire britannique, donne à son quotidien une dimension particulière. Un soir, elle s’aventure dans un immeuble abandonné. Un magnétoscope et un téléviseur y sont entreposés. Elle insère la cassette vidéo et lance la bande.

Fondé en 1983, le Sanfoka Film and Video Collective réunit de jeunes cinéastes noirs déterminés à prendre la caméra à la première personne. The Passion of Remembrance, leur premier long-métrage, constitue une œuvre manifeste rendant compte de la richesse des interrogations post-coloniales dans la turbulence sociale et politique de la Grande-Bretagne des années 80. Juxtaposant images de mobilisations politiques, scènes de fictions et dialogues allégoriques, le film propose une synthèse frappante et poétique des enjeux de genre, de race et de sexualité tels que formulés à la même époque par des sociologues comme Stuart Hall ou Paul Gilroy. Cette tendance se confirmera par la suite dans le travail d’Isaac Julien, alors qu’il deviendra l’un des cinéastes incontournables du New Queer Cinema.

  • RéalisateurMaureen Blackwood & Isaac Julien
  • AvecAnni Domingo, Joseph Charles, Antonia Thomas
  • ScénarioMaureen Blackwood, Isaac Julien
  • ImageSteven Bernstein, Nina Kellgren
  • MontageNadine Marsh-Edwards
  • ProductionMartina Attille
  • DistributionWomen Make Movies