Argentine, 115', Fiction, VOSTFInterdit -18

Deux femmes se retrouvent à la Terre de Feu et partent en excursion dans une camionnette volée. Alors qu’elles traversent le pays, de plus en plus de partenaires féminines se joignent à ce voyage libérateur et rebelle dont le carburant est le désir, la pulsion et la recherche du plaisir.
Les liens sexuels et affectifs s’y déploieront et se ramifieront sans cesse…

Road movie porn lesbo-féministe ? Oui, « Las Hijas del fuego », c’est tout cela et plus encore. C’est un film ouvertement politique, et on pourrait même dire militant, qui embrasse ce qui est peut-être le genre le plus méprisé de l’histoire du cinéma : la pornographie. C’est là que réside peut-être le caractère le plus subversif de cette œuvre troublante et volontiers provocatrice : le film s’assume comme du porno sans scrupule ni honte, joue avec le genre et le reformule sans le nier. Et ce, tout en s’éloignant radicalement des standards sexuels hétéro-normés.
Saluons donc le grand mérite d’Albertina Carri d’avoir osé braver les préjugés, le machisme et la lesbophobie, en nous livrant cette œuvre inclassable qui interroge avec une rare force les conventions sociales et culturelles autour du corps et du désir féminins.

  • RéalisateurAlbertina Carri
  • AvecMijal Katzowicz, Sofía Gala, Erica Rivas, Cristina Banegas, Carolina Alamino, Rocío Zuviría,Wanda Rzoncinsky, Ivanna Colonna Olsen, Maru Marcet
  • Imagenés Ducastella, Soledad Rodríguez
  • MontageFlorencia Tissera