Royaume-Uni, 88', Fiction, VOSTF

Jim, jeune homme au bon cœur, décide de quitter sa campagne anglaise natale pour Londres où il espère trouver une vie meilleure. Il y fait la rencontre d’un quatuor d’esthètes qui ont une maîtrise encyclopédique des arts. Rapidement il est entraîné dans un monde de prostitution et de peinture, où il va devoir gérer son hypersensibilité à l’art et notamment aux tableaux de Caravaggio.
Avez-vous déjà ressenti le syndrome de Stendhal, cet état dans lequel un trop plein de beauté peut vous couper le souffle ? C’est le sentiment qu’éprouve le héros (craquant Harris Dickinson), mais aussi le spectateur devant ce film sensuel, drôle et poétique qui met à l’honneur l’art, la peinture et la beauté sous toutes ses formes. À mille lieues du réalisme, cette œuvre très fantaisiste met en scène des beaux gosses prostitués capables de discuter avec leurs clients d’artistes comme Caravaggio, Bacon ou Pasolini. Un mélange détonnant et fascinant, visuellement magnifique et toujours élégant.

  • RéalisateurSteve McLean
  • AvecHarris Dickinson, Jonah Hauer-King, Alessandro Cimadamore
  • ImageAnnika Summerson
  • MontageStephen Boucher
  • MusiqueJulian Bayliss
  • ProductionDiablo Films, BFI Films Fund
  • DistributionOutplay